Entreprendre, une notion réduit au stade de définition. (2)

Deuxième partie.

Lorsque l’identification, la création et le développement de nouvelles opportunités (entrepreneuriat) deviennent le point de départ fondamental du processus d’entreprendre. Alors il ne s’agit plus simplement d’accompagner, supporter et former les personnes. Mais de les former à des notions techniques ou approches purement organisationnelles. Puisque le défi premier et essentiel devient celui de les entraîner à l’exploration de leur environnement. Afin d’y découvrir de nouvelles fenêtres d’opportunités.
Rappelons que selon de nombreux théoriciens, l’identification, la découverte et même la création de nouvelles entreprises exigent que le support et la formation à la créativité retrouvent une place importante dans les préoccupations de ceux qui forment (Gundry et Kickul, The New Faces of Organizations in the 21st Century, Volume 2) ou accompagnent les aspirants à l’entrepreneuriat.

De cette évolution de l’entrepreneuriat à l’instar de la mondialisation, les opportunités d’affaires ont vu s’effectuer des transformations historiques dans la vie des peuples de tous les pays. Les économies nationales et même les cultures nationales se mondialisent. Cette ouverture des marchés dépasse la simple concurrence entre les entreprises d’une même ville ou d’une même région. La mondialisation, associée aux nouvelles technologies de l’information et aux mécanismes novateurs qu’elles suscitent, mènent à une révolution dans l’organisation du travail, la production des biens et de services, les relations internationales et même la culture locale. En effet, aucune population n’est exemptée des effets de cette révolution qui transforme le principe même des relations humaine et de la vie sociale.

Aujourd’hui face aux exigences du millénaire, de nouveaux concepts s’érigent en maître comme nous l’avons précédemment mentionné. Ce sont entre autre : création, innovation, excellence, etc. Dans un monde économique en pleine évolution, nous nous tournons vers le Niger. Le Niger qui occupe une place d’observateur en Afrique. Néanmoins, la croissance économique et l’environnement du pays sont favorables à l’entrepreneuriat. Le secteur tertiaire, en plein essor, est un secteur assez prometteur pour tout jeune entrepreneur

commentaires

Ajouter un commentaire

mood_bad
  • Aucun commentaire pour l'instant.
  • chat
    Ajouter un commentaire
    keyboard_arrow_up